Business plan

7 éléments pour réussir son Business Plan et obtenir un financement auprès de la banque

   

7 éléments pour réussir son Business Plan et obtenir un financement auprès de la banque

 

Vous souhaitez créer votre entreprise et vous souhaitez obtenir un financement auprès de votre banque pour vous lancer ?

Mais vous ne savez pas comment vous y prendre et par où commencer ?

 

Actuellement vous essayez peut-être de rédiger votre business plan sans savoir si ce que vous faites est vraiment pertinent ou non.

 

Dans cet article, je vous donne 7 conseils clés qui vous permettront de réussir votre business plan et éviter quelques erreurs qui compromettent vos chances d’obtenir le prêt que vous demandez :

 

1)      Faites simple

business plan 1

La langue française vous permet si vous le souhaitez d’écrire de manière « sophistiquée ».

Lorsque vous vous adressez à un banquier, ne cherchez pas à l’impressionner par votre style d’écriture.

Faites simple.

Votre but est d’être compris, de donner envie et d’inspirer confiance.

Votre but est d’obtenir un financement et non pas de montrer que vous maitrisez les termes et les tournures de phrases les plus compliqués de la langue française (sauf si vous lancez un business dont c’est la thématique).

Plus vous serez simple, plus vous serez convaincant.

Évitez les phrases trop longues ou encore trop compliquées.

 

« La simplicité est la plus grande des sophistications » – Léonard de Vinci

 

 

2)      Réservez un chapitre qui explique pourquoi vous souhaitez créer votre entreprise

 

business plan 2

 

Plusieurs ouvrages ont été écrits sur le thème : « comment rédiger un business plan ».

La plupart de ces ouvrages mettent l’accent sur la stratégie commercial, le plan de financement, la stratégie de communication ou encore les moyens humains.

Néanmoins, très peu d’ouvrages vous disent de parler de vous et de votre motivation à créer CETTE entreprise plutôt qu’une autre.

 

Pourquoi souhaitez-vous créer cette entreprise ?

Qu’est-ce qui vous anime ? Qu’est-ce qui vous exalte dans ce projet ?

Pourquoi souhaitez-vous entreprendre ?

Que souhaitez-vous faire grâce à ce projet ?

Pourquoi ce projet et pas un autre ?

 

Cela me semble pourtant important que vous mettiez ces éléments dans votre business plan.

Que vous vous livriez un peu plus personnellement.

C’est peut-être le seul endroit dans votre business plan où vous pouvez susciter une émotion positive chez votre interlocuteur.

 

Le banquier a besoin de vous connaitre aussi.

De savoir sur  « qui » il investit et sur « qui » il va prendre un risque de prêter de l’argent.

Sans ça, votre business plan est un document sans âme, sans saveur ni odeur ; un business plan parmi tant d’autres…

Sans ça, vous ne sortez pas de la masse, vous ne vous différenciez pas et vous ne marquerez pas les esprits.

 

Bien sûr, vous pouvez avoir un excellent dossier sans pour autant avoir un chapitre qui explique vos raisons et votre envie d’entreprendre…  C’est vrai.

 

Mais en faisant cela, vous vous enlevez un levier puissant qui permet de convaincre, de fédérer le banquier à votre projet.

Dans un précédent article, je vous expliquais que convaincre, c’est avant tout susciter des émotions chez son interlocuteur.

C’est « toucher le cerveau primitif » comme l’explique Patrick Renvoisé dans son livre Neuromarketing : Le nerf de la vente

 

Vous pouvez le  faire dans votre demande de financement en insérant un chapitre ou un paragraphe dédié à vous et expliquer pourquoi vous créez cette entreprise ? Qu’est-ce qui vous anime ?…etc.

 

Sans compter que si votre demande de prêt dépasse un certain montant, le banquier qui vous reçoit n’a pas le pouvoir de décision final.

Il donnera son avis, mais votre dossier est alors « remonté »  au niveau au dessus où il sera analysé à froid par un analyste de la banque  qui jugera de la viabilité de votre projet.

 

Celui-ci donnera son avis favorable ou défavorable sans jamais vous avoir vu.

 

Bien sûr parler de soi et de sa motivation est importante pour convaincre, mais cela ne fait pas tout non plus.

 

Dans les points suivants, je vous explique les éléments importants que vous devez avoir pour convaincre et obtenir votre financement

 

3)      Votre Business Plan ne doit pas être un pavé et vous devez soigner la présentation

business plan 3

Normalement, votre dossier ne devrait pas excéder la vingtaine de pages.

Ce n’est pas un roman que vous écrivez.

S’il est trop long, personne ne le lira.

Vingt pages suffissent normalement pour expliquer ce que vous voulez faire.

 

Soignez surtout ce que l’on appelle « Le teaser » de votre document.

C’est ce qui va donner envie à votre lecteur de lire la suite.

Votre document doit également respecter le BABA de tout document professionnel :

–          Une police agréable et facile à lire

–          Un document aéré

–          Si possible des illustrations

–          Un sommaire

–          …etc.

 

 

4)      Ayez des chiffres attractifs, mais réalistes

business plan 4

Pour que votre dossier intéresse le banquier, vous devez  donner une perspective attractive.

En gros, vous devez montrer que le banquier pourra se faire de l’argent et qu’il pourra gérer des flux financiers intéressants grâce à votre entreprise.

Évidemment, vous devez rester réalistes !

Si d’ambler vous dites que vous allez faire 50 millions de CA d’ici deux ans alors que vous n’avez jamais fait vos preuves, ne vous étonnez pas que le banquier ne vous suive pas.

N’oubliez pas, les mots d’ordre pour attirer les financements :

Résultats attractifs, Résultats réalistes

 

Ayez un prévisionnel attractif et réaliste qui montre également une perspective d’autofinancement assez rapide.

C’est-à-dire que vous pourrez croître au bout de quelques années uniquement grâce à ce que vous dégagerez comme résultat sans avoir besoin de solliciter de nouveaux financements.

 

Plus le banquier verra que vous pourrez être rapidement autonome sans aucune autre aide, plus il se sentira rassurer et sécuriser dans le fait de vous accorder un prêt pour vous lancer.

 

5)      Ayez les compétences attendues pour réussir votre projet et faites les ressortir

business plan 5

Les banquiers savent que, surtout dans les premières années, l’entreprise reposera essentiellement sur vos épaules.

 

Vous devez donc lui montrer que vous avez les compétences attendues pour réussir votre projet.

 

Si vous n’avez aucune compétence ou aucune expérience dans le domaine où vous vous lancez, ne soyez pas étonné non plus que le banquier ne vous suive pas.

 

 

Votre but est de toujours rassurer le banquier

 

Si vous avez effectivement les qualités, les compétences et les expériences attendues pour réussir  votre projet d’entreprise, faites les ressortir dans votre business plan de manière explicite et valorisez-les.

 

 

6)      Prévoyez des charges réalistes et un salaire décent

salaire

Certains créateurs d’entreprises lorsqu’ils présentent leurs dossiers à un banquier donnent des chiffres qui ne représentent pas la réalité afin de donner l’impression d’avoir peu de charges et de dégager ainsi une rentabilité affichée plus importante et plus rapide.

 

Par exemple, ils vont mettre dans leurs dossiers  qu’ils ne prendront pas de salaires pendant les 2 premières années, alors qu’ils ont 2 enfants à leur charge et un crédit à rembourser pour leurs maisons.

 

Ou encore, ils vont mettre des charges fixes bien trop basses par rapport à la réalité et au marché.

 

Les banquiers ne sont pas dupes et ils sont très vigilants sur ce point également.

 

Ils ne prendront pas le risque de financer une création d’entreprise où l’entrepreneur dit qu’il ne prendra pas de salaire pendant 2 ans alors qu’il a des charges personnelles à couvrir.

 

Ils savent que ce n’est pas réaliste et ils ont par ailleurs un devoir de conseils vis-à-vis de vous.

 

Vous pouvez  dire que vous ne prendrez pas de salaire uniquement si vous montrez que vous avez des sources de revenus extérieurs qui pourront vous assurer un revenu qui couvre vos besoins personnels  sinon c’est contre-productif d’annoncer que vous ne prendrez pas de revenu pendant les premières années.

 

À l’extrême opposé,  vous ne devez pas non plus annoncer un revenu trop important qui plomberait votre entreprise.

 

Le banquier se dira alors (à juste titre) qu’il ne finance pas une entreprise, mais votre train de vie.

 

7)      Ayez un ensemble cohérent

 coherence

La cohérence de votre dossier amène le banquier à crédibiliser votre projet.

Il aura alors plus confiance en vous.

L’ensemble de votre business plan doit donc tenir la route tout en étant financièrement intéressant.

Vous devez montrer :

–          Que votre positionnement est viable

–          Que vous avez un marché potentiel

–          Que votre stratégie commerciale est viable

–          Que votre plan de financement tienne la route

–          Que vos moyens humains engagés soient en adéquation avec votre projet et les chiffres que vous annoncés

–          …etc.

Bref, que vos ventes prévisionnelles puissent couvrir l’intégralité de vos charges.

 

On parle souvent de points de  « différenciation » en école de commerce.

Bien évidemment, c’est important. Mais j’ai remarqué que cela n’est pas indispensable pour obtenir un financement. Au contraire, cela peut même être contre-productif pour obtenir un financement auprès d’une banque.

Si vous être « trop » innovant,  vous ferez même peut-être fuir les banques qui vous redirigeront vers des organismes de Business Angel, Etc.

N’oubliez jamais le mot d’ordre avec  les banquiers : RASSURER

Ils ont donc besoin de points de comparaison possible avec des entreprises existantes qui font la même chose que vous.

 

Trouvez donc des points de différenciation à exposer, mais qui ne soient pas trop innovantes non plus  J

 

Ceux qui ont un peu d’expériences dans le domaine le savent.

 

Un business plan n’est jamais la réalité.

Très rarement, vous aurez les chiffres que vous annoncez.

Les banquiers aussi le savent.

Par contre, ils se baseront sur la cohérence de votre projet et son réalisme pour savoir si oui ou non votre projet tient la route et s’ils vous suivront.

Il est donc important que vous trouviez le juste équilibre dans ce que vous annoncez.

Ni trop… car dans ce cas là, le banquier n’y croira pas

Ni pas assez… Car dans ce cas là, vous ne donnez pas envie au banquier de vous suivre.

 

Enfin, si vous avez déjà des précommandes ou même des commandes fermes de la part de clients, dites-le.

Cela apporte une vraie crédibilité à votre projet.

Cela appuiera vos dires et cela rassurera le banquier.

Il saura alors que ce que vous dites et ce que vous annoncez, ce n’est pas que du vent.

 

 

Bon business plan !

 

Mots clés recherchés:

Exemple business plan

business plan pdf

business plan doc

comment écrire un business plan

comment rédiger un business plan

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1