Ange et démon

Créateur d’entreprise: Ange et démon

   

Cliquer ici pour voir la vidéo sur Youtube

 

Lorsque l’on a une brillante idée qui nous passe par la tête, on se dit :
« Ah c’est génial !!!  Si je fais ça, ça et encore ça, je vais cartonner. C’est décidé, je vais me lancer et créer mon entreprise! »

Nous sommes alors enthousiastes et fiers de notre idée.
Nous sommes excités rien qu’à l’idée de lancer notre entreprise et nous imaginons déjà les perspectives qui se présentent à nous.

Nous nous imaginons dans de grands bureaux avec plein d’employés dynamiques qui travaillent pour nous et nous nous voyons déjà à la conquête du monde.

Seulement voilà, il y a un monde entre le rêve et la concrétisation.
A ce stade-là, nous commençons à rationaliser et nous nous disons :
« Oui mais par où commencer ? »
« Qu’est-ce que je dois faire en premier ? »

Puis nous commençons à voir les obstacles et les risques possibles et nous nous disons des phrases comme :

« Oui mais si cette idée était si géniale, pourquoi personne ne l’a fait avant moi ?
« Qu’est-ce qui me permet de penser que je peux faire mieux et différemment des autres ? »
« Il y a des risques qu’en même si je me lance… »
« Il faut un financement important »
…etc…etc…

Nous rationalisons nos propres peurs en nous disant intérieurement :

« Finalement ce n’est pas fait pour moi »
« Je ne suis pas prêt »
« Qu’est-ce qui me prouve que ce projet va marcher ? »
« En fin de compte, ce n’est peut être pas une si bonne idée que cela »

Voilà.
C’est ainsi que la plupart des idées naissent et meurent sans voir le jour.
Des idées parfois qui auraient pu être brillantes et révolutionner un marché disparaissent certainement tous les jours de cette façon dans la tête de milliers (si ce n’est de millions) de personnes chaque jour.

Dites vous que la plupart du temps, ce n’est pas l’idée qui est mauvaise.
Mais vos propres peurs qui prennent le dessus et vous font rationaliser que l’idée n’est pas bonne et qu’elle ne marchera pas.

Tout est une question de confiance en soi.
Soit écouter notre « moi » bienveillant et positif ou notre « moi » froussard et négatif

Parfois même lorsque vous arrivez à surmonter le « moi froussard» qui est en vous, malheureusement, vos parents et vos amis peuvent vous amener à vous faire douter encore plus.

C’est malheureux mais cela arrive fréquemment.

Lorsque j’ai décidé de créer mon entreprise, certains de mes « amis » me disaient :

« Non cela ne marchera pas »
« C’est impossible »
« Tu es trop jeune »
« Tu n’as pas d’expériences »
« Trouve toi d’abord un poste en salarié et tu verras l’entrepreneuriat plus tard » (sage décision mais qui rassure celui qui le donne en ne prenant aucun risque)

Personnellement, j’avoue qu’ils avaient réussi à me faire douter.
Je me souviens mettre posé la question : « Et s’ils avaient raison ? Ne suis-je pas complètement fou de me lancer ? »

Je me souviens à l’époque m’être senti bien seul dans ma prise de décision.

Heureusement que j’avais décidé de ne pas écouter ces « sages recommandations »

Lorsque vous acceptez de recevoir les conseils de quelqu’un sur un sujet donné, posez-vous les questions suivantes avant de l’écouter :

« Quelle légitimité a-t-elle pour me conseiller sur ce sujet ? »
« Cette personne a-t-elle déjà réussi dans ce domaine ? »
« A-t-elle les compétences suffisantes sur le sujet pour me conseiller ? »

Souvent, la plupart des gens lorsqu’ils vous donnent ce genre de conseils/remarques ne font que projeter leurs propres peurs sur vous.
Lorsque quelqu’un vous dit : « C’est impossible »
Ce qu’il veut vraiment dire c’est « C’est impossible pour lui »

Bien évidemment, si un entrepreneur qui a réussi vous dit que votre projet n’est pas viable, il peut être opportun de l’écouter.

Néanmoins, un vrai entrepreneur ne portera généralement pas de jugement sur votre projet.
Il vous posera plutôt des questions, vous aidant ainsi à éclaircir votre projet:

« Quels seront vos coûts de structures »
« Quelle sera votre stratégie de commercialisation »
« Avez un business plan et un dossier financier ? »
« Quel capital de départ avez vous besoin et pourquoi? »
…etc

Si tout le monde est contre vous mais que vous avez la conviction profonde que votre idée est pertinente, ne laissez personne vous dire que cela est impossible.

J’ai dernièrement assisté à un discours donné par Geoffroy Roux de Bezieux, le président de Virgin Mobile, à destination des entrepreneurs. Il disait ceci :

« Lorsque tout le monde vous dit que votre idée est absurde, alors c’est que détenez certainement là une idée de génie »

 

Si vous ressentez de la peur, si vous hésitez à vous lancer de peur du regard des autres, du « quand dira t-on? », si a chaque fois que vous souhaiter entreprendre quelque chose, vous inventez tout un tas de raison qui vous pousse au final à ne rien faire,  je vous conseille cet excellent ouvrage qui vous aidera énormément: La magie de voir grand – Fixez-vous des buts élevés… et dépassez-les !.

Je l’ai moi même lu il y a plusieurs années et il m’avait énormément aidé à dépasser mes peurs et mes croyances limitantes.

 

Ressource recommandé:

 

Mots clés recherchés:

Être différent

Créateur d’entreprise

Etre différenciant

peur d’échouer

Peur d’être différent

vaincre sa peur

ne pas avoir honte

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1