intelligenceemotionnelle

Avez-vous une intelligence émotionnelle développée ?

   

 

N’avez-vous pas remarquer que parfois:

– Même si l’on souhaite vraiment faire une action donnée

– Étonnamment, même si nous savons que c’est la meilleure chose à faire

– Même si « intellectuellement », nous savons que c’est la bonne direction qui faut prendre

– Qu’il s’agit de la bonne action à entreprendre…

 

Nous ne le faisons pas, nous ne faisons rien ou pire, nous faisons le contraire…

 

Par exemple, vous savez que vous devez faire du sport, vous savez que c’est bon pour vous et pour garder une bonne santé.

Que cela peut vous apporter un corps plus athlétique, être plus mince et en meilleure santé.

Pourtant, vous ne faites rien, car sur le moment vous préférez par exemple regarder le dernier épisode de votre série préférée qui passe à la télé.

 

Ou encore, vous savez qu’il  faut manger plus sainement, plus de fruits et de légumes, mais vous vous rabattez au dernier moment vers une nourriture plus grasse, plus industriel,…

. etc.

intelligenceemotionnelle

Dans l’entrepreneuriat, c’est exactement la même chose.

Certaines personnes souhaitent sincèrement créer leur entreprise et gagner leur indépendance.

Ils savent au fond d’eux que c’est la bonne direction à prendre.

Ils savent que c’est le meilleur choix pour eux et pour leur vie.

 

Néanmoins, une « force » invisible les empêche de passer à l’action et de prendre en main leur vie.

Ils recommencent ainsi les mêmes routines jour après jour alors qu’au fond d’eux, ils savent qu’ils pourraient faire bien plus, bien mieux et concrétiser leur projet et leur idée.

 

 

Dans son livre, Daniel Goleman évoque le principe d’intelligence émotionnelle.

En gros, nous allons rechercher spontanément la gratification immédiate au lieu de tabler sur celle à long terme, plus durable, plus pérenne et qui apporte au final une satisfaction nettement plus grande.

 

Sans une prise de conscience et une autodiscipline, l’être humain est ainsi fait: il recherche la satisfaction, la gratification immédiate au dépriment de ses désirs et de ses projets à long terme.

Daniel Goleman, dans son livre l’intelligence émotionnelle,  fait la différence entre le QI (l’intelligence intellectuelle) que notre société valorise depuis notre plus tendre enfance et ce qu’il appelle l’IE (l’intelligence émotionnelle).

L’intelligence « intellectuelle » est celle sur laquelle  vous êtes évaluée pendant toute votre scolarité.

Pourtant, il existe également cette autre forme d’intelligence: l’intelligence émotionnelle.

Souvent négligé mais ô combien différenciante dans la réussite d’un individu.

 

Cette « intelligence » permet par exemple de maîtriser nos pulsions affectives et de repousser une satisfaction à court terme, éphémère pour une satisfaction à long terme plus pérenne et plus épanouissante , l’aptitude à se motiver ou à persévérer dans l’adversité, à maitrises ses pulsions et à attendre avec patience la satisfaction de ses désirs.

 

Si ce n’est pas encore fait, je vous invite vivement à lire ce livre.

La compréhension des mécanismes de votre propre cerveau vous aidera ainsi à une prise de conscience de vos réactions.

C’est une première étape.

Ainsi lorsque vous vous retrouver devant une situation contradictoire entre faire une action que vous savez bon pour vous à long terme et une gratification court terme (comme regarder la télé, manger des aliments gras et sucrés, ne pas entreprendre ou réaliser un projet qui vous tient vraiment à cœur), vous prendrez du recul plus facilement sur la situation qui se présente devant vous.

 

Comprendre ses propres réactions et comprendre pourquoi nous faisons tel ou tel choix sont les premières étapes à tout changement.

 

Prenez du recul sur la situation qui se présente à vous.

Bien souvent, vous aurez le choix de succomber à une satisfaction immédiate ou privilégier une action qui aura du sens à votre projet, vos envies à long terme.

Pour vous aider, rappelez-vous lorsque vous serez face à ce type de choix (ou plutôt ressentez émotionnellement) ce que vous désirez être, faire et avoir à long terme. Quels sont vos buts, vos ambitions, vos projets qui comptent vraiment pour vous ?

Ensuite demandez-vous entre les deux choix qui s’offrent à vous laquelle contribuera le plus à la réalisation de vos projets, de ce que vous souhaitez réellement être, faire et avoir.

 

 

Bien évidemment, le but n’est pas de s’enlever tous les plaisirs et toutes les gratifications immédiates. De temps en temps cela ne fait pas de mal 😉

L’important est de trouver un équilibre et d’avoir conscience du choix que vous prenez.

Que vous n’êtes pas soumis à vos pulsions, mais que vous être maître de vous-même, de vos réactions et que vous êtes en plein accord avec ce que vous faites

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1