Comment dépasser ses croyances limitantes pour entreprendre

Comment dépasser ses croyances limitantes pour entreprendre- Nouvel Homme

   

Comment dépasser ses croyances limitantes – Interview d’Alexis du Blog Nouvel Homme

Alexis est un coach en développement personnel. Il aide les hommes à atteindre leurs objectifs et dépasser leurs croyances limitantes

Au cours de cette interview, Alexis nous dévoile sa méthode en 4 étapes pour vaincre ses peurs, dépasser ses croyances limitantes et entreprendre.

 

 

Je vous conseille également d’aller voir son blog Nouvel Homme.
Vous y trouverez des conseils  utiles aux entrepreneurs, et de manière générale à toute personne qui souhaite s’améliorer, avoir une meilleure santé, une meilleure forme physique et comment dépasser vos croyances limitantes

 

I – Nouvel Homme : »Bonjour, C’est Alex, Des mentors pour entreprendre bienvenue à cette série d’interviews destinée à ceux qui désirent créer des nouvelles entreprises. Aujourd’hui, je suis avec un expert des développements personnels pour dépasser ses croyances limitantes. Donc Alexis du blog Nouvel Homme.

 

A – Nouvel Homme : » Bonjour Alex, Bonjour à tout le monde, à toutes les personnes qui nous écoutent ça me fait très plaisir d’être là et de partager avec les lecteurs des mentors pour entreprendre.

 

I- Nouvel Homme  : » en tout cas, je suis ravi de faire cette interview avec toi. Donc, aujourd’hui on va voir comment dépasser ses croyances limitantes et après cela, Est-ce que tu peux nous dire un peu plus sur toi, sur ton parcours et qu’est ce qui t’a amené à écrire pour les hommes ? »

 

A – Nouvel Homme : »Ok, alors mon parcours. Donc moi, j’ai fait, on va dire un parcours classique .J’ai fait une école d’ingénieurs.  J’ai été au bout. J’ai fait, après j’ai commencé à travailler et j’étais à Paris et je me disais, je ne pouvais pas vivre comme ça toute ma vie jusqu’à 60 ans, 70 ans à travailler dans un bureau. Rien que cette image me semblait comment dire, c’était infernal rien que d’y penser.et je me disais, il y a forcément un moyen d’échapper de ce carcans dans laquelle la société de manière générale, les gens, notre entourage, nos parents, nos amis pensent que c’est la bonne voie, la bonne solution et on nous l’impose de manière un petit peu générale .Mais au fond de moi je sentais que ce n’était pas quelque chose qui m’allait. Alors j’ai commencé par partir une fois, j’ai demandé à partir à l’étranger, J’ai travaillé ,j’ai eu la chance de travailler un an à Milan .Mais pour une grande entreprise et donc ça  a  été vraiment extraordinaire découvrir une nouvelle langue Je ne parlais pas du tout l’italien .J’ai appris l’italien, visité le pays mais c’était toujours dans les mêmes conditions si tu veux, c’était toujours dans le cadre d’une grande entreprise, à travailler jusqu’à  6 ,7 heures ,faire la même chose. Et puis se rendre compte que, l’impression de mourir presque à petit feu. Si je puisse me permettre.

 

I – Nouvel Homme : »@  Dépasser ses croyances limitantes … »

 

G – Nouvel Homme : »Voilà, c’est ça, alors que bon tu aurais si tu veux une situation idéale. Tu es presque le gendre idéal on va dire voilà, tu as ton costume ta cravate .Tu vas travailler dans des banques ben voilà c’est la situation idéale et je me suis dit et là, c’était la même chose mais en italien si tu veux. C’était bien au début, mais à la fin je me suis dit : » oui bon mais c’est comme à Paris ». Et donc Je suis revenu en France et là j’ai tout plaqué. Je suis parti en Australie. En plus je m’étais fait volé ma valise en Italie avec tout ce que j’avais pu acheter dans cette ville tu vois ! C’était une valise, une grosse valise de 40 kilos avec tous mes costumes donc voilà. Je n’avais plus de costumes donc j’avais une bonne raison de ne plus travailler dans la banque et ce que j’ai fait c’est que je suis parti en Australie avec juste une valise quelques, j’avais quoi?, 3 jeans, quelques T-shirts puis je suis parti en Australie pour savoir qu’est-ce que je voulais faire de ma vie. Qu’est-ce que voilà, faire une pause apprendre l’anglais en même temps mais surtout, prendre le temps de dire : ok je n’ai jamais eu le temps de réfléchir à ce que je voulais faire. Est-ce que pour moi, est ce que je dois entreprendre j’ai toujours pensé que créer une entreprise ce serait une bonne idée. Est-ce que c’est possible ? Par où il faut commencer ? Je ne connaissais personne. Je ne connaissais pas d’entrepreneurs j’en ai jamais côtoyé. Voilà, c’était difficile, mes parents sont salariés, mes amis sont salariés .je sentais qu’il fallait voilà effacer un peu tout et voir trouver, me retrouver dans un autre environnement pour dépasser mes croyances limitantes et quand j’étais en Australie c’est là que j’ai rencontré des entrepreneurs et qui m’ont aidé justement à surmonter mes croyances limitantes qui me limitaient à créer mon entreprise et voilà un petit peu pour l’introduction. »

 

I- Nouvel Homme  : »Qu’est ce qui te limitait au départ ? Qu’est ce qui, toi t’empêchait d’entreprendre et comment as tu dépasser tes croyances limitantes ? »

 

A- Nouvel Homme  : »Je pensais qu’il me fallait la bonne idée par exemple pour cela il fallait que je trouve une idée géniale je voulais que ce soit tout de suite un carton. Il fallait que je lance mon truc et qu’en six mois ça soit le nouveau Facebook ou le. Et du coup, je n’avançais pas parce que ben je n’osais pas, je n’osais même pas faire le premier pas .Il fallait trouver la bonne idée et la plupart des personnes qui ont réussi on créé en fait plusieurs entreprises un petit peu avant. Et donc, je vais revenir un peu sur mon histoire en Australie. Donc que ce que je faisais, je suivais le Personal MBA alors peut être que certains lecteurs connaissent. c’est une sélection des meilleurs livres de business de manière générale. Et je me suis dit que ça pouvait m’influencer et que j’allais pouvoir trouver des idées. Donc en fait, je travaillais comme serveur là-bas donc un travail assez basic .J’étais serveur et du coup j’avais du temps la journée pour aller à la bibliothèque et j’allais dans les bibliothèques de la ville où j’étais à Brisbane, en Australie et je lisais constamment ces livres du Personal MBA. Ça m’influençait d’une manière positive et de l’autre côté, j’évitais aussi d’avoir un environnement social négatif. J’évitais de passer du temps avec des français, essayer de rencontrer des australiens, d’apprendre la langue. Et en fait c’est comme ça qu’un jour, j’ai rencontré au classement de 2009 je crois. Ils étaient tous ensemble, 2eme bloggeur le plus influent dans le monde, le 8 éme et le 10 éme donc c’est : @@@@ Tarack, @@@@@ Fallah et @@@@@ qui ont tous créer des blogs qui sont devenus des blogs a succès voilà mondialement connus et voilà je les ai rencontré. Ils étaient, en fait ? Ils sont venus manger dans le restaurant où moi je travaillais comme serveur et voilà. Puis on a commencé à parler. Puis, on a échangé un petit peu, échangé nos cartes. Puis, on a vu qu’on avait les mêmes lectures, les mêmes passions et donc voilà et c’est comme ça que j’ai commencé à devenir amis avec eux. Et c’est surtout comme ça que j’ai pu dépasser mes croyances limitantes .Et voilà, ça sera surement des conseils que je donnerai .Essayer tout de suite de rencontrer des gens qui ont atteint l’objectif que vous avez, atteint l’objectif que tu as .Et automatiquement, tu te fais, tu te rends compte que voilà c’est possible .Et on vit tous dans notre réalité. En fait, on se trouve tous un mythe personnel qu’on se construit depuis l’enfance. On se raconte une histoire. On vit des expériences. On renforce cette histoire, ce scenario qu’on se joue constamment dans notre vie et on a chacun notre réalité. Et ce qui était amusant une fois, on a eu une conversation avec ce groupe d’amis et un d’entre eux, donc il, avait à l’époque oui, il avait 28 ans et il me demande et toi Alexis alors t’as créé combien d’entreprises ?et je le regarde et je fais ben jamais, j’ai jamais créé d’entreprise et là il m’a regardé avec des yeux mais d’un étonnant comme- ci, il se demandait comment c’était possible tu vois. Quoi t’as jamais créé d’entreprises et lui il avait 28 ans et en avait déjà créé 5 tu vois .Et il s’étonnait que quelqu’un n’avait pas créé d’entreprise tu vois. Et comment c’était possible. C’était en dehors de sa réalité si tu veux .Et donc voilà, là c’était amusant de voir aussi les croyances, d’autres réalités comment elles nous influencent et donc voilà en fait c’est comme ça que j’ai commencé à m’intéresser vraiment à l’entreprenariat et à vouloir créer mon entreprise. Parce que ben, je trainais avec 5 entrepreneurs et moi, j’étais serveur. J’étais un simple serveur mais je passais du temps avec eux parce que mes horaires étaient assez tu vois, quand t’es serveur tu travailles à midi puis le soir. Et puis eux, ils cherchaient un peu à avoir des amis pour pouvoir jouer au tennis le mardi après-midi par exemple parce que tous les autres, toutes les autres personnes sont en train de travailler mais eux pouvaient avoir ce style de vie un peu plus flexible. Donc voilà, j’avais la chance de pouvoir trainer avec eux et c’est comme ça que ça pu détruire la plupart de mes croyances limitantes. Donc voilà pour la petite histoire.

 

I – Nouvel Homme : »Des 2009 si j’ai bien suivi un programme pour dépasser mes croyances limitantes  »

 

A – Nouvel Homme : » Oui exact, ben c’est comme ça en fait que j’ai commencé, c’était, j’ai suivi donc dans un livre de Jim Collins qui s’appelle Good to great .je ne sais pas s’il est traduit en français. Cela m’a aider à dépasser mes croyances limitantes.

 

I- Nouvel Homme  : Dépasser ses croyances limitantes …

 

A – Nouvel Homme : »voilà, c’est ça exact, exact, dans ce livre-là, tu as le concept hérisson le Hedgehog concept et dans lequel tu fais un cercle avec tes passions ce que tu aimes faire, un autre cercle avec ce que tu sais faire, tes aptitudes ,tes compétences et un autre cercle, un troisième qui va faire, qu’est ce qui peut faire tourner le moteur économique? Et à l’intersection de ces cercles, c’est un peu ton domaine d’excellence, c’est la zone d’excellence et voilà en faisant ça je me suis rendu compte que c’était plutôt tout ce qui est relooking, coaching développement personnel des domaines dans lesquelles voilà je m’y connaissais le plus .Et d’ailleurs, j’ai commencé comme ça à faire du coaching avec ces entrepreneurs australiens faire des relookings notamment c’est comme ça que j’ai lancé le blog Nouvel Homme et à donner mes conseils pour dépasser ses croyances limitantes . Voilà. »

 

I – Nouvel Homme : »Alors c’est vrai que donc tes lecteurs cherchent à dépasser leurs croyances limitantes .  Même des personnes dans mon entourage ont souvent, quand tu discutes avec eux .Ils sont ce désir de créer une entreprise, ce désir d’entreprendre et souvent il y a des peurs qui reviennent. Elles ne s’expriment pas de cette façon-là c’est souvent peur par exemple de ne pas réussir, ne pas avoir comme tu le disais tout à l’heure l’idée magique qui fera le prochain Facebook. Tout simplement même si c’est implicite, donc on sent que c’est la peur des regards des autres. Qu’est-ce que les autres vont penser ? Toi, en tant que coach par rapport à ces personnes. Quels sont les conseils clés que tu donnerais pour dépasser ses croyances limitantes ? »

 

A – Nouvel Homme : »Ok, les conseils on va dire hyper pratique, concret qu’on peut appliquer premièrement c’est d’identifier au maximum ses croyances limitantes . Qu’est-ce qui revient souvent? Quelle est l’excuse qui revient de manière répétée ? Quand vous avez une conversation avec quelqu’un qui vous dit : »alors s’en est où ton projet de création d’entreprise ? » Qu’est-ce que vous dites juste après ? Vous allez lui dire : » ha, non, ouais, là je suis occupé parce que j’ai ça » Quelle sont vos excuses que vous formez que vous reationalisez pour rester dans votre zone de confort et éviter de dépasser vos croyances limitantes ? En fait, on est, on a tous, Daniel Goldman c’est un, il est très connu pour avoir écrit » Intelligence émotionnelle » mais un de ses bouquins qui est très puissant qui s’appelle : « Vitalize simple proof » .Il n’a pas été traduit en français. Et dans lequel, il explique que nous avons une capacité infinie comment dire à rationnaliser quelque chose qui est un choix émotionnel. On a cette capacité infinie à trouver des excuses pour ne pas dépasser ses croyances limitantes. Elle est très bien expliqué cette capacité qu’on a dans une fable de la Fontaine, dans le renard et le raisin, et les raisins. Je ne sais pas si tu connais ?

 

I – Nouvel Homme : »C’est ce qu’il faut pour dépasser ses croyances limitantes?  »

 

A – Nouvel Homme : »Le renard et les raisins. En fait, c’est un renard qui voit des grappes de raisins et voilà il se dit : » tiens !  Je vais pouvoir les manger .Elles ont l’air délicieuses et puis il essaye de les attraper mais c’est impossible il essaye, il essaye, il essaye et puis finalement bon je n’y arrive pas. » Et puis, il s’en va en se disant : » Bon, de toute façon, elles sont trop vertes et elles ne sont que pour les goujats.  » Et voilà, c’est un petit peu ça qu’on fait. C’est cette capacité infinie qu’on a à ne pas voir cette réalité.  Ça s’appelle : Le concept « Self- deception » en anglais et donc oui, ce qu’il faut faire c’est premièrement pour essayer d’être concret c’est d’identifier justement quelles sont les excuses que vous formez à chaque fois. Quand quelqu’un vous pose la question : » Ah s’en est où ton projet ? » Qu’est-ce que vous lui dites juste après ? Qu’est-ce que vous dites d’habitude ? Pour dire que ça n’a pas avancé, qu’il vous manque quelque chose. Deuxièmement, Ça serait, j’en ai parlé tout à l’heure. C’est d’identifier les personnes dans votre entourage qui ont atteint l’objectif que vous avez, l’objectif souhaité. Écrivez trois noms, écrivez trois noms ,3 noms de personnes qui ont par exemple créé une entreprise, qui ont réussi quelques choses, qui ont atteint l’objectif que vous voulez avoir. Et ce qu’il va falloir faire. C’est absolument les contacter et passer le plus de temps avec elles .Elles vont vous, comment dire ? Vous transformez automatiquement. Je t’ai dit, moi avant je ne connaissais personne, pas d’entrepreneur .C’est à partir du moment où j’en ai connu que j’ai commencé à adopter cet état d’esprit. C’est parce que j’étais dans un nouveau groupe et pour être accepter par ce groupe il fallait que j’accepte l’état d’esprit du groupe si tu veux.

 

I – Nouvel Homme : » Le désir  d’être dans ce cercle ? »

 

A- Nouvel Homme  : »Oui, même c’est ce désir d’appartenir à un cercle. C’est, t’es dans ce groupe-là qui a un état d’esprit .Si tu es dans ce groupe, il va falloir que t’es le même état d’esprit .Et l’être humain pour lui, c’est très important d’appartenir à une tribu, a un groupe, d’être validé. C’est pour cela qu’on ressent beaucoup de douleur lorsqu’on est rejeté. Que ce soit lorsque tu dragues une femme par exemple et que t’es rejeté .On ressent beaucoup de douleur .C’est voilà, c’est quelque chose. On fait tout pour appartenir à un groupe, une tribu et donc si tu changes de groupe. Tu vas dans un groupe d’Elite. Si tu veux et bien automatiquement tu vas tout faire pour t’élever parce que tu vas vouloir appartenir à ce groupe .On dit souvent qu’on est la moyenne des 5 personnes qui nous entourent .On pense comme elles. On gagne la même la somme d’argent. On vote pour le même parti politique. On refait le nombre heures de sport. On fait les mêmes choses. On gagne à peu près la même somme .On est la moyenne des 5 personnes avec qui on passe le plus de temps et donc il faut utiliser ce pouvoir inconscient qu’on a à être en accord avec le groupe pour trouver le groupe qu’on veut rejoindre Et une fois que tu seras dans le groupe. En fait automatique, atteindre tes objectifs, adopté l’état d’esprit qui va te permettre aller de l’avant de vaincre ces fameuses croyances limitantes. Donc pour ça, j’ai même une statistique qui est très étonnante une étude qui a été faite entre 73 et 2003. On suivait des milliers de personnes et les scientifiques se sont rendu compte que si tu connais quelqu’un qui est obèse. Tu as entre 37 et 57 pourcents de chance de l’être .Pour te montrer l’influence. Et en fait, entre 37 et 57 ça dépend si c’est ton voisin, ta femme, ton collègue. »

 

I – Nouvel Homme : » C’est énorme ! »

 

A – Nouvel Homme : » Mais c’est énorme ! Mais c’est pour te montrer la puissance de l’influence que les autres ont sur nous quoi. Il faut utiliser cette influence, identifier quelles sont vos influences négatives aujourd’hui et dépasser vos croyances limitantes .Est ce que c’est la télé ?  Est ce que c’est votre entourage familial ? Est ce qu’il va falloir un petit peu limiter ça et essayer de trouver un autre groupe ? , voilà c’est ça la meilleure manière de surpasser ses croyances limitantes. Changer le groupe. Changer son environnement social.

 

I – Nouvel Homme : » Est-ce que tu as une formule Plan B ?

 

A – Nouvel Homme : » Ah ! S’il est n’arrive toujours pas à atteindre et dépasser ses croyances limitantes /  Ça arrive rarement mais dans ces cas-là, elles vont être éjecté du groupe ou elles vont s’auto- éjecter du groupe parce que elles vont se rendre compte » Ah non je ne peux pas, je n’adhère pas à leur valeur. » Tout de suite, tu t’auto-éjectes .Voilà, ça m’est déjà arrivé à moi aussi. Voilà, tu t’auto- éjectes parce que tu te rends compte. Ah mince ! Que tu ne corresponds plus, je ne suis pas au niveau et t’a pas envie d’être embarrassé, de ne pas avoir de résultats devant les autres .Donc ?ben voilà parfois ca peut être un peu difficile. Oui quel conseil je pourrais donner ?  Oui, tu as, j’aimerai bien quand même identifier ce que les gens disent en général. C’est quoi les croyances limitantes ? Elles vont se dire : » C’est pas possible, ok, mais je veux faire ça mais ça ne semble pas possible ». Il y en a qui vont se dire : « ok, je pense que c’est possible mais je ne suis pas capable de le faire » Et tu en as, qui vont se dire : » Je pense que c’est possible, je pense que je suis capable de le faire « Et là je pense que la plupart des gens qui nous écoutent, qui veulent entreprendre, elles sont surement dans cette situation. Je pense que c’est possible. Je pense que je suis capable mais elles ne voudront pas s’autoriser. Elles ne vont pas se donner le droit de le faire et ça c’est une étape importante c’est comme cela que vous allez dépasser vos croyances limitantes . »

 

Ouais, se donner la permission notamment d’échouer ça s’est très important .C’est voilà l’un des blocages aussi .C’est penser aussi que l’échec c’est mal. Il y a des voilà des millions d’exemples de toutes les personnes qui ont réussies, ont échouées des millions fois avant et justement @@@a une définition du succès c’est : Succès = échec + rectification et je trouve ça voilà tu dis : » Bon, j’ai échoué, je vais rectifier ça ne peut que marcher après .Donc que. »

 

I.- Nouvel Homme « Je suis totalement d’accord c’est une belle définition du succès et de comment dépasser ses croyances limitantes.  Très bien ben écoute  et pour finir. Est-ce que tu pourrais parler  des actualités es projets en cours ? as tu une formation pour aider les lecteurs à dépasser leurs croyances limitantes ?  »

 

A – Nouvel Homme : »Bien sûr, alors j’ai créé un nouveau programme récemment qui s’appelle : « Créer des habitudes qui durent et dépasser ses croyances limitantes  » ce que je me suis rendu compte qu’aujourd’hui si tu veux .On a beaucoup d’informations sur internet si tu veux reprendre le sport, si tu veux créer une entreprise, si tu veux avoir une idée; si tu veux dépasser tes croyances limitantes . Tu as l’information. Elle est quasiment gratuite. Mais le truc, même en sachant qu’il faut faire du sport ,qu’il faut manger sainement ,qu’il faut contacter des clients chaque jours, qu’il faut ouais pour reprendre ce que font les entrepreneurs ,qu’il faut créer des produits, qu’il faut travailler son marketing ,qu’il faut contacter des partenaires. ils faut dépasser ses croyances limitantes.  En fait, les gens ne le font pas et tout ça parce qu’elles ont des mauvaises habitudes, elles ne savent pas se gérer elles-mêmes et je me suis rendu compte que c’est l’un des plus gros facteurs de succès. C’est de savoir créer de bonnes habitudes et voilà ça c’est sur quoi je travaille beaucoup en ce moment .C’est aider mes clients à avoir des bonnes habitudes et a surtout voilà à les garder à vie.

 

I – Nouvel Homme : » donc je mettrai un lien en dessus sur cette vidéo que les auditeurs puissent en tout cas voir ce que tu fais sur ton blog et voir ton programme. En tout cas je recommande à tous d’y aller, d’y jeter un œil, vous y trouverez des conseils qui sont intéressants@@@@.Je suis ce que tu fais et je trouve ça vraiment très intéressant. Vous y trouverez également des conseils qui ne sont pas forcément que@@@@ des sujets qui sont annexes comme la santé, la sécu .Voilà, je pense qu’il faut savoir séduire ses clients. Il faut savoir séduire ses partenaires et dépasser ses croyances limitantes.  »

 

A – Nouvel Homme : »Oui exact. C’est comme cela que l’on dépasse ses croyances limitantes .  »

 

I- Nouvel Homme  : »Et ça, voilà sur le blog d’Alexis. Écoutes, merci beaucoup pour cette interview sur comment dépasser ses croyances limitantes et puis j’ai été ravi de partager ce moment et d’échanger avec toi la dessus. »

 

A- Nouvel Homme  : »Ben moi aussi ça m’a fait très plaisir. J’espère avoir pu aider les personnes qui nous ont écouté sur comment dépasser leurs croyances limitantes et si elles ont des questions qu’elles n’hésitent pas à les poser, sur le, dans le commentaire de l’article qui sera publier avec ça .voilà j’espère avoir aidé certaines personnes et qu’elles n’hésitent pas à passer à l’action et échouer c’est très bien important d’échouer dans la vie pour dépasser ses croyances limitantes . Voilà ça sera le dernier mot. »

 

I – Nouvel Homme : »Merci beaucoup Alexis pour cet interview sur comment dépasser ses croyances limitantes  et à bientôt  »

 

A – Nouvel Homme : »À bientôt, salut. »

 

Les livres abordés au cours de l’interview pour dépasser ses croyances limitantes:


De la performance à l’excellence – de Jim Collins:

L’intelligence émotionnelle – -de Daniel Goleman:

 

Vital Lies, Simple Truths- de Daniel Goleman:

 

 

MOTS CLÉS RECHERCHES:

Vaincre ses peurs et dépasser ses croyances limitantes
Dépasser ses croyances limitantes pour entreprendre
Comment dépasser ses croyances limitantes et la Peur de créer son entreprise
Dépasser ses peurs entreprendre
Dépasser ses craintes pour entreprendre

Interview Alexis Nouvel Homme

Blog Nouvel Homme

Alexis du blog Nouvel Homme

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1