recherche financementy

De l’idée à la recherche de financement

   

Votre idée est-elle bonne ?

 

Si vous tenez ce livre entre vos mains, il y a de fortes chances que vous ayez une idée de création d’entreprise.

 

Vous entreprenez…donc voyez quand même avant de vous lancer si votre projet peut tenir la route ou non.

 

Cela pourrait vous éviter bien des déconvenues par la suite.

 

Discutez-en avec vos proches, testez votre idée et voyez s’il y a un marché potentiel.

 

Sans forcément évoquer avec eux que c’est vous qui allez entreprendre afin de ne pas biaiser leur jugement sur le projet.

 

Puis si le retour de vos proches est favorable, essayer également d’en discuter avec un entrepreneur ou un investisseur aguerri qui pourra vous faire un premier retour  sur la viabilité de votre projet.

 

Même si l’expérience n’est pas forcément un gage de certitude et que le monde et la technologie évoluant rapidement, ce qui était vrai hier ne l’est peut-être plus aujourd’hui et encore moins demain.

 

Mais, discutez avec un entrepreneur ou un investisseur aguerri aura le mérite de vous faire réfléchir et de clarifier votre projet de part les questions qu’il vous posera.

 

Si vous n’en connaissez pas, il existe plusieurs réseaux d’entrepreneurs qui seront ravis de vous faire un premier feedback.

 

 

Votre positionnement et votre spécificité sur le marché

 

Préparation du business plan et de votre dossier financier

 

Ces deux documents sont cruciaux pour tout entrepreneur qui se lance.

Un business plan et un dossier financier bien fait, bien présenter, qui donne envie, vous permettront de lever beaucoup plus facilement des fonds ou de réaliser un emprunt auprès de votre banquier.

 

C’est un peu votre carte de visite de départ.

 

J’ai assisté dernièrement à une conférence organisée par la Banque de France.

Durant cette conférence, l’intervenant déplorait que la présentation, de la plupart des dossiers instruits, ne soient pas suffisamment « vendeurs».

Bien que le potentiel d’un marché soit réellement là, si votre dossier ne donne pas envie ou bien  qu’il ne soit pas assez attractif financièrement parlant, il ne suscitera pas beaucoup d’intérêt de la part d’investisseurs ou de la part de votre banquier.

 

Un bon dossier (business plan et dossier financier) doit être vendeur

 

Comme partout, la forme a autant d’importance que le fond.

Si votre business model est intéressant, mais que vous le présentez mal ou qu’il ne donne pas suffisamment envie, ne soyez pas étonné d’être bloqué, et cela, dès le départ.

 

 

La préparation

 

Avoir un bon business plan et un bon dossier financier est une chose.

Maintenant, il vous faudra également soigner la présentation de votre dossier à l’oral.

 

 

Mettez vous à la place de votre banquier ou d’un investisseur potentiel, même si le projet en lui-même donne envie, si vous n’avez confiance en celui qui porte le projet, honnêtement est-ce que vous pourriez investir à leur place ?

 

Si vous êtes sensé, la réponse sera « bien sûr que non ».

 

Alors, il faudra également que vous « travailliez » sur votre présentation.

 

Pour cela, il n’y a pas de secret, il vous faudra répéter.

Prenez vous une après-midi ou une journée entière et entrainez vous à présentez votre projet et à VOUS présenter tout seul, devant votre miroir et ensuite demandez à quelqu’un de faire le banquier et faire des simulations.

 

Il faudra que vous puissiez trouver toutes les questions possibles et imaginables qu’on pourrait vous poser et préparer les réponses adéquates.

 

À ce moment-là, vous allez peut-être me dire :

 

« Mais moi, je n’en ai pas besoin »

« Ça prend du temps tout ça »

« Je marche à l’instinct, pas besoin »

« Je me débrouillerai sur place »

« J’improviserai »

« Je n’ai pas envie de préparer, ça me gonfle »

…etc.

 

Dans ce cas, peut-être devriez-vous réfléchir sérieusement si vous ne devriez pas faire autre chose qu’entrepreneur !

 

En tant qu’entrepreneur et futur dirigeant de votre entreprise, il est de votre responsabilité de bien préparer un entretien, de consacrer du temps à mettre toutes les chances de votre côté et d’optimiser tout ce qui peut l’être pour trouver des sources de financement.

 

Tous ceux qui réussissent travaillent et se préparent.

 

Telles sont les clés de leur réussite.

 

Il n’y a pas un sportif au monde qui n’ai réussi sans s’être entrainé durement.

 

Lorsque Nadal joue sur un terrain de tennis et qu’il réalise ses coups de génie, cela peut nous paraître tellement facile et simple, car ces gestes sont exécutés avec fluidité et aisance.

 

Mais ce que la plupart ne voit pas, c’est, qu’il a travaillé et répété des milliers et des milliers de fois ses gestes.

 

Il a un talent certes. Mais comme tout talent, celui-ci se travaille par la préparation et la répétition.

 

Plus vous serez préparé, plus vous aurez de chance de convaincre votre banquier ou un investisseur.

 

Anticiper et se préparer sont les qualités premières qu’un dirigeant doit avoir.

 

Sans cette discipline vous ne ferez pas long feu.

 

« Le capital, c’est un levier indispensable à presque toute création»  – Louis Dantin 

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1