voleur

Faites attention aux escrocs qui en veulent à votre argent

   

Au début, vous aurez tendance à faire confiance aux personnes que vous sollicitez pour leur expertise.

 

Vous  pensez :

 

« C’est un grand avocat réputé sur la place du marché parisien, alors ce qu’il me dit doit être vrai ».

 

Ou alors :

«  C’est un banquier professionnel, ce qu’il doit me dire est certainement vrai, c’est sont métier »

 

Mais il est facile d’oublier d’où ces personnes tirent leur revenu.

 

La plupart des professionnels dont vous faites appel pour leur expertise tirent leur revenu de vous

 

Je vais me répéter tellement cette phrase est importante :

 

La plupart des professionnels dont vous faites appel tirent leur revenu de vous

 

 

Quelles en sont les conséquences :

 

Plus ils vous vendront, plus ils s’enrichiront.

 

Bien évidemment, il existe heureusement beaucoup de gens compétents et honnêtes qui feront très bien leur travail et qui vous factureront le juste prix.

 

La plupart qui perdure dans le temps sur la place du marché sont ainsi.

 

Ils font du travail de qualité et facturent un prix juste par rapport au service qu’il offre en retour.

 

Mais si comme moi, vous avez le malheur de croiser le chemin de quelques escrocs, faites attention.

 

Cela se contre fou royalement de votre sort. Tout ce qui les intéresse, c’est comment vous soutirer un maximum d’argent, qu’importe ce que vous devenez par la suite.

 

Ce sont des escrocs de la pire espèce.

Qui plus est, lorsque vous êtes un jeune entrepreneur et qu’en face de vous, il y a une personne plus expérimentée, celui-ci peut être tenté de se dire :

 

« C’est un petit jeune qui n’a pas beaucoup d’expérience, mais qui a pu lever des fonds conséquents pour créer son entreprise. Je vais essayer de tirer un maximum d’argent de ce petit bleu ».

 

C’est ce qui met arrivé à mes débuts avec un avocat et un banquier.

 

Durant la première année d’exercice de mon entreprise, j’ai eu une opposition par rapport au logo de mon entreprise d’un de mes concurrents sur mon marché.

 

Cette entreprise faisait plus 100 millions d’euros de chiffres d’affaires annuelles.

Bien qu’il avait depuis quelques années un nouveau logo, ils ont fait une opposition sur notre logo d’entreprise parce qu’il ressemblait trop à un ancien logo, mais qu’il n’exploitait plus.

 

Je venais à peine de créer l’entreprise et honnêtement, je n’avais vraiment pas envie de me lancer dans une affaire juridique qui trainerait en longueur.

 

Je n’en avais pas le temps et surtout je ne souhaitais pas mettre mon argent dans cette procédure.

 

J’ai donc opté pour le changement de logo.

 

Nous avons donc expliqué à notre avocat de l’époque la situation et nous l’avons alors missionné  pour qu’il rédige un document rapide afin de répondre à l’avocat de notre concurrent notre démarche de changer notre logo.

 

Combien pensez-vous qu’il nous a facturé ensuite cette démarche ?

 

Pas moins de 3000 euros HT.

 

En soi, cette somme n’est pas non plus énorme à l’échelle d’une entreprise.

Mais lorsque vous crée une entreprise, chaque euro compte.

 

Et là ce n’est pas que quelques euros, mais plusieurs milliers d’euros.

 

Devinez ce qu’il nous a dit : qu’il n’avait pas compris notre demande et qu’il avait rédigé plutôt un document pour défendre le fait que nous souhaitions garder le logo.

 

À ce moment-là, nous lui avions quand même laissé le bénéfice du doute, car nous étions très pris et nous nous disions que peut-être nous n’avions pas été suffisamment clairs.

 

En retrouvant nos mails, nous nous sommes aperçus que nous ne pouvions pas être plus clairs que cela.

 

Après que nous lui avions réexposé le mail initial de notre ordre de mission, celui-ci est resté arrogeant et a quand même exigé que nous lui payons la moitié.

 

Alors qu’au final nous n’avions même pas utilisé le travail qu’il a fait. J’ai dû par la suite moi même rédiger un document à l’avocat de l’entreprise concurrente pour lui dire que nous changions de logo.

 

Vous rendez-vous compte ?

 

Un avocat qui par définition est sensé vous défendre, qui est sensé vous protégé contre des concurrents devient votre source de problème majeur, bien plus que votre concurrent…

 

 

J’ai voulu  à l’époque l’attaquer en justice, mais sur les conseils d’un de mes amis avocats, il m’a dit : « les avocats n’aiment pas attaquer d’autres avocats, tu devrais laisser tomber ».

 

Après réflexion, c’est ce que j’ai fait, car je venais de créer mon entreprise que depuis quelques mois et surtout cela m’aurait couté du temps et de l’argent pour la procédure qui aurait duré alors que lui, étant avocat, cela ne lui aurait pas couté la même chose.

 

Je me souviens encore de ces mots : « oh vous savez, peu importe, des relations j’en ai et je travaille avec la chambre des commerces de Paris »

 

 

Idem pour un banquier que j’ai rencontré lors de ma démarche pour avoir un deuxième financement par une deuxième banque.

 

C’est un banquier d’affaire d’une grande banque international.

Celui-ci après que nous ayons déposé notre dossier, nous a dit :

 

« Écoutez, j’ai lu votre dossier. Il est très bien et je pense pouvoir vous faire un financement. Mais d’abord, il faut que vous créiez un compte chez nous.

Que pendant plusieurs mois, vous mettez tous les flux d’argent sur ce compte et ensuite nous verrons ».

 

C’était la première fois que j’entendais cela. Qu’il fallait d’abord que j’ouvre un compte chez eux et que je transfère tous les flux des paiements de mon entreprise pour qu’il puisse étudier si un financement était faisable ou non.

 

Je suis resté quelques instants sans rien dire.

Mon intuition me disait qu’il n’avait même pas pris la peine de regarder notre dossier.

Je lui ai alors posé quelques questions sur notre dossier.

 

Et devinez quoi ?

Celui-ci a commencé à bafouillez, prétextant qu’il ne savait plus, car il traitait un volume de dossiers importants.

 

Je me suis alors levé et je suis parti.

 

En fait, il avait des quotas d’ouverture de compte à réaliser pour son mois.

Il ne se souciait pas du tout de nous et de notre demande de financement.

 

Tout ce qu’il l’intéressait c’était que nous ouvrions un compte chez lui et que nous fassions fonctionner le compte.

Il ne se préoccupait pas du tout de notre demande initiale et de la raison pour laquelle nous étions venus le voir.

 

Bien que j’aurais aimé de pas avoir a faire avec eux, surtout pour cet avocat, ces expériences avec ces escrocs m’ont beaucoup appris.

 

Ils m’ont permis de comprendre qu’il est vraiment important de bien s’entourer et de faire confiance à son intuition, car dans les deux cas, même pour l’avocat, mon intuition profonde de départ était de ne pas leur faire confiance. Qu’il n’était pas des gens « bien ».

 

Mais j’ai été à l’époque séduit par ses diplômes, son cabinet prestigieux dans le 16e arrondissement de Paris et le fait qu’il travaille avec la chambre de commerce.

 

Faites donc attention aux escrocs.

Le monde de l’entreprise n’est pas celui des Bisounours.

 

Le meilleur côtoie aussi le pire.

Les gens qui voudront réellement vous aider côtoient les pires escrocs

 

Et le fait que vous soyez jeune n’arrange pas les choses. Les gens pourront être facilement tentés de se dire que de part votre jeunesse vous êtes « un pigeon facile ».

 

Et il est difficile parfois de faire le tri et de savoir à qui réellement se fier.

 

Ne vous fiez pas qu’au diplôme et à l’image des gens.

Voyez plutôt si vous pouvez faire confiance à l’individu qui est en face de vous et voyez si son désir de vous aider est réel ou non.

 

Privilégiez de travailleur en réseau et vous aurez moins de problèmes.

Et surtout, faites confiance à votre instinct. Si dès le départ, vous ne « sentez » pas la personne, ne cherchez pas à comprendre pourquoi. Changez et prenez plutôt quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance.

 

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1