solution

Il y a toujours des solutions…

   

 

J’ai reçu hier une entreprise qui connaît des difficultés sur sa trésorerie.

Il s’agit d’une entreprise dans le secteur de la menuiserie qui fait 1,9 millions de CA, avec un résultat net positif et composé de 15 personnes.

Bien souvent un problème de trésorerie est une résultante.

C’est une conséquence dont le problème est ailleurs.

Cela peut être dû :

  • A des impayés clients
  • A des délais de paiement trop important
  • A un problème commercial
  • A une croissance trop rapide (cela peut être étonnant mais c’est une possibilité. Un défaut de trésorerie peut aussi venir du fait que votre entreprise grandit « trop vite »
  • …etc

 

Il est donc important dans un premier temps d’identifier la cause du problème

En l’occurrence, pour cette entreprise, le premier problème vient surtout d’un retard de paiement client important.

Le dirigeant me disait : « j’ai quasiment 500 000 euros dehors »

Donc la première chose à faire est justement de faire en sorte d’être payé le plus rapidement que possible et notamment récupérer l’argent des retards de paiement client.

Si cela n’est pas suffisant, il existe des solutions comme l’affacturage qui vous permettra de palier à ce défaut de trésorerie.

A vous de choisir une solution d’affacturage la plus adapté à votre entreprise.

 

Le deuxième problème vient du fait que le dirigeant avait acquis ses locaux sous la forme d’une SCI.

Du coup, il doit payer 19 000 euros par mois de loyer qui correspond à la mensualité de son prêt immobilier professionnel + le foncier.

En gros, cela lui fait des charges fixes importantes que son entreprise a du mal à absorber chaque mois.

Etant donné que cela fait 4 ans déjà qu’il a commencé à rembourser son prêt, afin justement de diminuer ses charges fixes et ramener son loyer à environ 12 000/13 000 euros/mois au lieu de 19 000 euros/mois, je lui ai conseillé de faire un rachat de crédit par une autre banque sur une durée plus longue et étant donné que les taux d’intérêts sont actuellement bas, que cela fait déjà 4 ans qu’il a commencé à rembourser, s’il négocie avec une autre banque un rachat de crédit, il pourra ainsi avoir ainsi une mensualité beaucoup plus faible que ce qu’il a actuellement.

 

Le troisième problème est que son entreprise fonctionne actuellement avec un découvert de près de 80 000 euros.

Le problème c’est que c’est extrêmement risqué pour l’entreprise.

Quasiment du jour au lendemain, la banque peut demander à l’entreprise (avec un préavis de quelques mois) de ramener les comptes de l’entreprise à zéro. Faute de quoi, la banque peut entamer des procédures  contre l’entreprise.

Je leur ai donc conseillé d’une part de changer de banque (car les relations avec celle-ci sont très tendues et le dirigeant ne s’entend pas du tout avec la nouvelle directrice d’agence auquel son entreprise est rattaché).

Lorsque je lui ai posé la question : « Quel est votre avantage actuellement de rester avec votre banque actuel alors que vous n’avez aucun avantage, que la confiance est rompue et que vous ne vous entendez pas avec le nouveau directeur d’agence ? »

Celui-ci m’a répondu : « aucun. »

Alors qu’en quittant sa banque actuelle, il pourra bénéficier d’une nouvelle relation avec une nouvelle banque. Son entreprise fait 1,9 million d’euros de CA et son résultat net est positif cette année.

Il pourra (s’il le souhaite) demander également un prêt bancaire professionnel à sa nouvelle banque.

Ce qui est une solution bien meilleure que le découvert autorisé où là :

  • Les agios sont importants
  • Il est automatiquement caution personnelle sur le découvert autorisé
  • Le prêt bancaire peut être couplé à une garantie bancaire BPI qui limiterai la caution personnelle du dirigeant à 50% du montant restant dû.
  • Les taux d’intérêts sont actuellement bas

 

(Attention, je ne dis pas qu’il faille que vous fassiez vous aussi un prêt bancaire. Si vous pouvez faire sans, c’est mieux. Mais si vous êtes obligé d’en faire un pour développer votre entreprise, autant que cela se fasse dans les meilleures conditions pour vous et votre entreprise.)

 

Finalement, à la fin du rendez-vous, lui et sa femme (sa femme et son fils sont salariés de l’entreprise)  étaient contents car je leur avais apporté des solutions à leurs problèmes.

Ils m’ont remercié chaleureusement.

Ils m’ont dit : « Vous savez, il y a quelques jours, moi et ma femme nous pleurions en pensant à nos problèmes d’entreprises. Ils m’arrivaient même de faire des cauchemars…)

Cela m’a fait plaisir de les aider.

Car s’ils font ce que je leur ai dit, leur entreprise devrait se porter mieux et leur situation s’améliorer.

C’est une entreprise qui compte 15 salariés et qui incluent la femme et le fils du dirigeant d’entreprise donc pour moi, ce fût un moment gratifiant de contribuer et de les aider.

 

Pour vous aussi, si actuellement vous avez votre entreprise, si celle-ci connaît des difficultés, si vous vous y prenez suffisamment à l’avance, dites-vous qu’il existe des solutions.

Ne restez pas isolé.

Allez demander conseil à ceux qui peuvent vous aider.

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1