choisir son statut

L’importance du choix du statut de son entreprise au moment de vous lancer

   

 

Au moment de créer son entreprise, nous devons choisir les statuts de son entreprise.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Nous pouvons choisir entre plusieurs « formules » comportant chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

– Le statut d’autoentrepreneur

– Le statut de l’EI (entreprise individuel)

– l’EIRL (entreprise individuel à responsabilité limitée)

– l’EURL

– la SARL

– La SAS

 

Cela ne paye pas de mine, mais le choix du statut de son entreprise est primordial.

Ce choix peut avoir des conséquences que l’on n’imagine pas au moment de créer son entreprise.

On se dit: « Oui bon…Je verrai plus tard….peut importe. Ce qui compte c’est que j’exerce mon activité.. »

C’est une grosse erreur.

 

J’ai dernièrement reçu deux entrepreneurs à intervalles différents dont les exemples sont malheureux, mais riche d’enseignements.

L’un dans le secteur du transport au particulier et le deuxième dans le secteur du matériel informatique.

Tous les deux exercent des activités différentes.

Tous les deux ont connu un certain succès pendant quelques années.

Leurs experts comptables respectifs leurs avaient conseillés le statut de l’EI (entreprise individuelle) pour exercer leurs activités.

Malheureusement, leurs entreprises à tous les deux connaissent actuellement des difficultés importantes.

Ils doivent chacun plusieurs dizaines de milliers d’euros sous forme de dettes fournisseurs, TVA… etc.

 

L’une des premières questions que je leur ai posées est:

« Sous quel statut êtes-vous? »

Ils m’ont tous les deux répondu: « L’ EI » (entreprise individuelle)

« Qui vous a conseillé d’être en EI?  » ai-je demandé.

Ils m’ont tous les deux répondu: « Mon expert-comptable ».

 

Malheureusement, dans leur cas, il s’agissait là d’un très mauvais conseil.

L’EI (entreprise individuelle) a effectivement des avantages notamment la souplesse administrative et sa facilité de gestion.

Malheureusement, ce statut ne protège en aucune façon le dirigeant d’entreprise en cas de problème.

En effet, sous ce statut, l’entreprise est confondue avec son dirigeant.

Cela signifie que si vous avez le moindre pépin, si votre entreprise connaît des difficultés, si votre entreprise doit de l’argent par exemple à des fournisseurs, mais que celle-ci ne parvient pas à assurer le paiement, on viendra chercher cet argent dans vos poches personnelles (chez vous – C’est ce qui se passe actuellement pour l’un des entrepreneurs dont je viens de vous parler).

Si votre activité comporte des risques, protégez-vous et protégez également votre famille (notamment si vous êtes mariés).

Privilégiez plutôt des statuts comme l’EURL, la SARL ou la SAS.

Elles sont un peu plus contraignantes, mais elles ont le mérite de différencier beaucoup plus la personne morale (l’entreprise) et la personne physique (l’entrepreneur).

Évidemment, faites-en votre propre opinion et choisissez le statut qui vous semble le plus adapté à votre situation.

 

Donc au final, faites attention au statut que vous allez choisir pour votre entreprise.

Cela peut sembler « anodin », « administratif », « barbant »… tout ce que vous voulez…

Et je suis d’accord.

Mais ce choix sera d’une importance cruciale si votre entreprise connaît des difficultés plus tard.

Donc, ne hâtez pas cette phase.

Réfléchissez bien au statut  qui vous conviendra le mieux à vous et à votre entreprise.

 

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1