indicateur de performance

Mettre en place des indicateurs de performance

   

Durant la première année de la création de mon entreprise, je n’avais pas mis en place des indicateurs me permettant d’évaluer l’avancement, les résultats et la performance de l’entreprise.

 

Après quelques mois d’activité, une fois avoir été lauréat du Réseau entreprendre 92, Joël, notre accompagnateur et mentor m’a fait la remarque suivante :

 

«  Ne pas avoir d’indicateur, c’est comment conduire une voiture qui avance sans tableau de bord. Vous savez que vous roulez, mais vous ne savez pas à quelle allure et vous n’avez pas de voyant allumé qui vous permet de savoir s’il y a un problème dans le moteur, s’il vous reste de l’essence ou non. Dirigez une entreprise, c’est pareil. Vous avez besoin de mettre en place des indicateurs. Même si vos chiffres vous paraissent évidents pour l’instant. À ce rythme-là, vous allez droit dans le mur. »

 

Ce n’est pas que je ne voulais pas le faire, mais j’avais tellement la tête dans le guidon que je ne me rendais pas compte de l’importance que cela avait d’avoir ses indicateurs.

Je me disais : « Oui c’est bien beau. Mais j’ai tellement de choses à faire que je n’ai pas le temps de faire ça en plus. De toute façon, à mon stade, je vois très bien le résultat »

 

Ce fut une grave erreur de ma part.

Je ne l’ai compris que lorsque l’entreprise fût au bord de la faillite après un an d’existence.

 

Après une projection rapide que nous avons faite, nous nous sommes aperçus qu’au rythme où nous allions, nous ferions faillite dans 4 à 6 mois.

 

Conscient de l’urgence qui nous restait, nous avons pris notre courage et nous avons fait en sorte de relever la société afin de passer le cap. C’est ce que nous avons fait.

Cela grâce à notre courage et notre volonté de ne pas abandonner.

 

Mais cette expérience m’a fait comprendre l’importance d’avoir des tableaux de bord mensuels.

 

Cela vous permet d’évaluer plusieurs critères :

 

  • Connaître l’évolution de votre chiffre d’affaires au cours des mois.
  • Connaître les segments de marché qui sont les plus rentables pour vous
  • Connaître l’état de votre trésorerie et son évolution au cours des mois
  • Connaître vos taux de conversions
  • Faire des projections de chiffres d’affaires, d’avance de trésorerie

 

 

 

Si vous gardez la discipline de prendre un peu de temps pour faire ses résultats, cela vous donnera une meilleure visibilité de ce que vous faites et de ce qui est rentable ou pas.

 

Par ailleurs, lorsque vous discuterez avec votre banquier ou des investisseurs, il est toujours plus rassurant de savoir que le dirigeant a les chiffres clés de son activité.

 

 

Ne faites pas de cette fougue qui vous anime au départ, une excuse pour ne pas «avoir besoin de suivre » vos résultats.

 

Pour ma part, il y a avait un semblant d’arrogance au départ. Je pensais ne pas en avoir besoin. Que cela était fait « pour les autres ».

Que je me débrouillerais très bien à ma façon et que je n’avais pas besoins de model préétabli à suivre.

 

Résultat : j’ai passé des mois sans indicateurs et cela a presque conduit l’entreprise au dépôt de bilan.

 

 

Quel que soit la qualité de votre projet, quel que soit sa pertinence, si vous ne suivez pas son évolution régulièrement avec des chiffres clés, vous ne pourrez pas prendre les bonnes décisions qui s’imposent.

 

Si vous ne pouvez pas prendre les bonnes décisions, vous allez droit dans le mur.

 

Vous ne saurez pas si vous pouvez accélérer.

Vous ne saurez pas si vous devez ralentir.

Vous ne connaitrez pas votre réserve de carburant (votre trésorerie)

S’il y a un problème,  vous ne pourrez pas identifier ce qui ne va pas et ce qu’il faut remédier et modifier.

 

Vous n’imaginez certainement pas conduire une voiture sans indicateur ?

Alors, faites-en de même pour votre entreprise.

 

Sachez chiffrer vos résultats et suivez-les.

 

Ces chiffres vous permettront également d’anticiper votre activité.

 

L’anticipation est  l’une des clés maitresses que doit avoir le dirigeant d’entreprise.

 

Mais sans indicateurs, il ne peut y avoir d’analyse

Sans analyse, il ne peut y avait d’anticipation.

 

« Il ne peut y avoir de vent favorable à celui qui ne sait où aller »– Sénèque

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.

auk1