oeur panier

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier

   

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier

J’ai dernièrement rencontré plusieurs entreprises en difficultés.

Evidemment chaque cas est différent et comporte des spécificités bien précises liées à la situation de l’entreprise et celle du dirigeant.

Néanmoins, il y a plusieurs points communs qui amènent les entreprises à se retrouver dans des situations compliquées…

L’une de ces erreurs majeures consiste à mettre « tous les œufs dans le même panier »

Cela vaut aussi bien :

  • Avec vos clients : En avoir un seul ou qu’un de vos clients représente une part trop importante de votre chiffre d’affaire est un risque énorme. Cela conduit votre entreprise à devenir dépendant de ce client. Du coup, si vous le perdez, vous prenez un risque considérable pour votre entreprise et qui peut vous conduit à la faillite de votre entreprise.

 

  • Avec vos fournisseurs : Il est important de créer des relations de confiance avec vos fournisseurs. Mais si vous dépendez que d’un seul fournisseur et que vous lui faites « entièrement » confiance, vous prenez également un risque énorme. Par exemple si la conception de votre produit dépend que d’un fournisseur bien précis, qu’arrivera-t-il si celui-ci fait faillite, qu’il se fait racheter par votre principal concurrent, qu’il décide augmenter ses prix de manière abusive…etc

 

  • Avec votre banque : Dés que possible,  si vous avez un chiffre d’affaires qui commence à devenir conséquent, il vous faudra prévoir d’avoir 2 banques. Pourquoi ? Car cela les mettra ainsi en concurrence et cela vous permettra d’être en meilleur position pour négocier.

Vous ne serez pas dépendant d’une seule source de financement possible.

Vous (ré) équilibrez ainsi  le rapport entre vous et votre banquier.

Et cela, même si vous avez de très bon rapport actuel avec votre chargé d’affaire, vous devez anticiper et avoir une deuxième banque.

Pourquoi ?

Parce que votre chargé d’affaires change tous les 2 à 3 ans.

Ne vous faites pas avoir.

Les banques l’ont très bien compris.

Il change régulièrement d’interlocuteurs afin justement d’éviter qu’un « bon » rapport fausse le jugement de leur chargé d’affaires et vous accorde trop de facilités. Donc la banque elle même procède a ce changement afin d’éviter tout problème.

Vous devriez vous aussi en faire de même.

Soyez vigilant. Anticipez.

J’ai vu (trop) de dirigeants se faire « avoir » ainsi et se retrouver pieds et poings liés à une seule banque.

Le jour où l’entreprise connait des difficultés, il est très difficile pour le dirigeant de trouver  un deuxième partenaire bancaire car leur entreprise est du coup moins « attirante ». Il se retrouve alors dépendant du bon vouloir de leur seul et unique banque avec des conditions parfois inacceptables.

Autant vous dire alors que les rapports et les négociations sont alors complètement déséquilibrés.

 

En gros, soyez très vigilant à ne pas être dépendant d’un client, d’un fournisseur, d’une banque et de manière générale à être le moins dépendant que possible. Et cela quelque soit la qualité des relations que vous avez actuellement avec vos différents interlocuteurs.

 

Il est de votre responsabilité et de votre devoir en tant que dirigeant d’entreprise de limiter vos risques de dépendances.

 

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1