donner_priorite

Quelles sont vos priorités pour votre business ?

   

J’ai accompagné, il y a quelques mois de cela, une créatrice d’entreprise dans le domaine de la bijouterie.

Lorsque je lui ai parlé de « vendre », de se concentrer d’abord sur les ventes, cela la choqué, voir même outré.

Elle n’avait pas crée son entreprise pour vendre mais pour « produire des bijoux de qualité».

Pourtant cela n’est pas incompatible.

Vous pouvez être un excellent producteur tout en étant un très bon vendeur également.

Au contraire, c’est même la réunion de ces deux compétences qui fera que votre entreprise décollera.

 

Les entrepreneurs commencent souvent seuls ou avec une équipe réduite.

Ils doivent tout gérer par eux-même au début et bien souvent avec une trésorerie limitée.

Il est donc impératif que le créateur de l’entreprise soit un excellent vendeur.

Dans une TPE/PME, l’entrepreneur DOIT être le meilleur vendeur.

 

Vous ne pouvez pas créer votre entreprise et vous reposer uniquement sur les compétences de quelqu’un d’autre pour assurer les ventes de votre entreprise.

Vendre est une compétence que vous devez impérativement maîtriser au départ tout autant que les aspects liés à la production.

Evidemment, vous pourrez par la suite avoir des commerciaux ou un responsable commercial qui vous aideront à développer votre entreprise par la suite.

Mais au départ, vous devez vous concentrer sur les ventes par vous-même.

Cela vous permettra:

1) De savoir ce que veut votre marché: de mieux comprendre les attentes et les envies de vos clients et de concevoir parfois des offres que vous n’auriez jamais imaginées si vous n’étiez pas « sur le terrain ».

2) De voir concrètement les objections, les réticences ou les questions que se posent vos prospects sur vos produits/services. Vous pourrez ainsi peaufiner au fur et à mesure votre argumentaire de vente et les réponses aux objections.

3) Un bon commercial coûte entre 40 et 50 Ke brut annuel. Si vous prenez en compte ensuite les charges patronales et sociales, il vous en coûtera au réel entre 60 et 75 KE annuel. La plupart des ‘entrepreneurs n’ont pas forcément 60 à 75 KE à mettre dans l’embauche d’un commercial au départ. Vous devez donc impérativement maîtriser les aspects liés à la vente car c’est VOUS qui devrez assurer cette fonction.

4) De faire rentrer du chiffre d’affaires

5) Devenir un bon vendeur vous permettra par la suite, lorsque vous embaucherez des commerciaux:  de les former aux argumentaires de ventes adaptés à votre métier, comment répondre aux objections,..etc.  Vous serez alors légitime dans votre management non pas parce que vous êtes le « patron » mais grâce à votre expertise, votre connaissance du marché et vos compétences aussi bien du produit que de la vente. Vos collaborateurs vous respecteront et suivront vos conseils non pas parce qu’il est marqué « directeur » sur votre carte de visite mais parce que vous aurez su montrer votre légitimité grâce à vos compétences et votre connaissance du marché.

 

Il n’y a pas de business ou d’entreprise sans réaliser d’abord des ventes.

 

Vous avez beau être le plus grand expert dans votre domaine, le meilleur concepteur de bijoux ou quelque soit votre expertise, si vous vous lancez dans la création de votre entreprise, vous devez impérativement apprendre à vendre.

Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez déléguer au départ.

Si comme cette entrepreneuse que j’ai accompagné,  vous avez aussi des blocages à vendre, vous devez impérativement (et en priorité) améliorer vos compétences dans ce domaine et dépasser ce « blocage ».

En France, on assimile trop souvent les « vendeurs » à des « escrocs », à quelque chose de  « moins noble ».

Vous remarquerez que les reportages à la télévision vous montrent uniquement des vendeurs sans foi ni loi qui essayent de voler leurs clients et de forcer les ventes. Mais ils ne vous montrent surtout pas ce que font les bons vendeurs, ceux qui essayent de vendre des produits et des services de qualité.  Cela ne serait certainement pas bon pour l’audimat 😉

Notre éducation, la télévision et les reportages « sensationnels » sur les « vendeurs escrocs » renforcent nos croyances comme quoi « vendre c’est mal », « vendre, c’est volé les gens », « vendre, c’est rabaissant », « vendre c’est pas bien »…etc.

 

Pourtant vendre des produits et des services de qualité est certainement ce qu’il y a de plus noble.

Vous faites découvrir à vos clients un produit ou un service qui facilitera ou qui changera leur vie.

C’est comme cela que vous devez percevoir ce que vous faites et l’acte de vente:

 

Vous devez devenir donc devenir le meilleur commercial de votre entreprise et dépasser vos croyances limitantes à ce sujet.

Parce que vous êtes certainement le meilleur à pouvoir véhiculer votre passion et votre conviction pour votre produit/service et pour toutes les raisons que nous avons vu un peu plus haut.

 

Ne faites pas que « produire », un business se développe grâce aux ventes que vous réalisez.

Apprenez à donner « envie à vos clients » d’acheter vos produits/services afin de leur en faire profiter.

 

Ce n’est pas parce que vous êtes uniquement un bon « producteur » qui fera que vous réussirez.

Vous réussirez en couplant vos capacités à vendre, à donner envie avec un produit/service de qualité.

C’est la synergie de ces deux éléments qui fera que votre entreprise pourra décoller.

 

 

 

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1