dire non

Savoir dire « NON »

   

Je me souviens d’un échange que j’ai eu il y a quelques années de cela avec un entrepreneur.

Celui-ci me disait : « Tu commenceras à avoir du succès lorsque tu sauras dire NON ».

 

Au début, je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait me dire par là.

Nous disons tous « non » comme nous disons « bonjour » ou « merci, au revoir »…

Maintenant avec le recul, je comprends parfaitement ce qu’il voulait dire.

 

Savoir dire NON, c’est savoir mettre des limites  à soi-même et aux autres quelque soit l’appât du gain ou les sentiments personnels que l’on peut ressentir pour la personne qui nous fait la demande.

  • Il est parfois préférable de dire NON à un client lorsque vous savez pertinemment que ce qu’il demande n’est pas réaliste.
  • Il est parfois préférable de ne pas répondre à un appel d’offre si vous savez que cela ne sera pas dans l’intérêt du client et du vôtre.

Parfois vous devez aussi savoir vous dire NON à vous même.

Les entrepreneurs ont tendance à vouloir tout faire.

C’est bien…Mais c’est aussi le risque de se disperser, de vouloir tout faire et au final de ne rien faire de bien.

Vous devez savoir dire « NON »  à de belles opportunités d’affaires simplement parce que vous avez déjà plusieurs projets d’entreprises en cours.

(Je sais, ce n’est pas facile 😉  Pourtant c’est une discipline personne à acquérir. On ne peut pas être partout à la fois. Il vous faut choisir)

Il faut aussi savoir dire NON lorsque l’un de vos collaborateur dépasse les limites.

Il faut savoir dire NON lorsqu’une situation ne correspond pas à vos valeurs et aux raisons qui vous ont amenées à créer votre entreprise.

Il faut savoir dire NON à la « pression sociale ou familiale » lorsque l’on vous dit :  « Tu devrais attendre avant de créer ton entreprise »,  « C’est impossible », « tu n’y arriveras jamais », «Toi entreprendre, tu rigoles ?» …etc

 

Mettez des limites. Apprenez à dire non à vous-même et aux autres.

Beaucoup d’entre nous ont du mal à dire « non ».

On s’énerve, on s’emporte, on a du mal à trouver nos mots, on est mal à l’aise, on dit « oui » pour faire plaisir à l’autre…etc

Pourtant, ce n’est que lorsque l’on respecte ses propres convictions, que l’on définit ses propres limites de ce qui est tolérable ou non et que l’on exprime cela calmement sans colère, sans honte ou sans être mal à l’aise que l’on est respecté et que l’on commence à avoir du succès.

Si vous êtes actuellement dans ce cas là, je vous invite à lire le livre:
Comment dire non : Savoir refuser sans offenser

  Vous avez aimé l'article? Inscrivez vous ci-dessous pour aller encore plus loin et recevoir de nombreux conseils et vidéos exclusifs.
auk1